Environnement

RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT

Le changement climatique constitue une conséquence directe de l’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans notre atmosphère. Il a non seulement un effet sur la santé publique, mais très certainement aussi sur la nature, et plus précisément sur les écosystèmes.

L’un des objectifs du GROUPE PREFA est de réduire au minimum les émissions de CO2. Cette démarche constitue également un facteur important de notre politique d’achats, à savoir pour le choix de nos fournisseurs.

En outre, nous veillons à utiliser les matières premières naturelles avec soin afin de polluer le moins possible notre cadre de vie.

Dans de nombreux cas, les produits de béton représentent la solution la plus durable. Ils sont fabriqués à base de matières premières exploitées localement, ce qui maintient le cycle de livraison le plus court possible et minimise l’impact sur l’environnement. Toutes les matières premières utilisées sont présentes en abondance, ce qui exclut toute pénurie. Ces matières premières peuvent également être remplacées par des agrégats recyclés et des succédanés de ciment. Les produits ont une longévité supérieure à 100 ans et peuvent être complètement.

REPONSE AUX EXIGENCES ENVIRONNEMENTALES :

 Acier :

Aucun avantage notable pour cette exigence

Béton :

Des Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) ont été établies pour les tuyaux et regards en béton. Elles reprennent les indicateurs d'impact environnemental définis dans la norme NF P 01-010 "Qualités environnementales des produits de construction - Déclaration environnementale et sanitaire des produits de construction" (novembre 2004) [1].

Consommation des ressources énergétiques [2]

Tout au long de leur cycle de vie, les produits en béton consomment des ressources énergétiques en faibles quantités.

En effet, leur procédé de fabrication est peu énergivore, notamment grâce à leur durcissement à froid (dit "auto-étuvage").

De plus, les matières et les usines de fabrication des produits étant bien réparties sur l'ensemble du territoire, la production et la distribution des produits génèrent peu de nuisances de transport.

Par exemple, 303,53 MJ (84,31 kW.h) seulement sont nécessaires pour fabriquer et transporter un mètre linéaire de tuyau en béton armé. En comparaison, un individu consomme cette même quantité d'énergie pour son chauffage, sa consommation d'électricité et son transport individuel pendant 3 jours (source : EDF et base de données Ecobilan).

Épuisement des ressources [2]

Granulats, ciment et eau sont les ressources principales utilisées pour la fabrication d'un tuyau ou d'un regard de visite en béton. Ces ressources sont disponibles en grande quantité. De plus, en fin de vie, les produits en béton sont entièrement recyclables et peuvent suivre un deuxième cycle de vie.

L'indicateur d'épuisement des ressources est en relation directe avec la consommation d'énergie aux étapes de transformation de la matière première et de la production.

Or, le procédé de fabrication des produits en béton est peu énergivore. Son impact sur l'épuisement des ressources est donc faible.

Consommation d'eau [2]

Les produits en béton consomment peu d'eau tout au long de leur cycle de vie. Par exemple, pour produire un mètre linéaire de tuyau de DN 400, la quantité d'eau nécessaire est 7 fois moindre que celle correspondant à la consommation d'un ménage de 4 personnes pendant un jour et demi (source : DRIRE).

Pollution de l'eau [2]

Les causes de pollution des réserves en eau sont multiples. Le phénomène de pollution tend à s'aggraver avec l'explosion de la consommation par les activités humaines et les quantités croissantes de rejets d'effluents chargés, ceci malgré l'avancée manifeste des traitements.

Les produits en béton ont un impact très faible sur la pollution des eaux. En effet, l'indicateur d'impact de la pollution de l'eau pour un tuyau est de 8,95 m3, soit la quantité d'eau usée que rejette un ménage pendant 2 mois.

Acidification atmosphérique [2]

La pollution acide (pluies acides) est liée aux polluants acides (SO2, NOx, NH3, HCl, HF) émis par les activités humaines et qui retombent à la surface de la terre puis entraînent des dommages sur les eaux superficielles, les sols, les forêts et les bâtiments. En France, l'acidification atmosphérique provient en majorité des transformations et utilisations du pétrole.

Chaque français émet chaque année 9,49 kg éq. SO2 pour son chauffage, son électricité et ses déplacements. Un tuyau, quant à lui, en émet 0,108 kg lors de sa production et ses transports, soit 8 fois moins que les émissions d'un français pendant un mois.

Une étude de l'université IKP de Stuttgart montre que les tuyaux en PVC ET PEHD contribuent davantage aux phénomènes d'acidification atmosphérique et d'eutrophisation [3].

Changement climatique [2]

Le changement climatique a pour cause principale une intensification du phénomène naturel appelé effet de serre ; cette intensification étant due aux activités humaines.

L'effet de serre est provoqué en raison des émissions toujours croissantes des gaz à effet de serre (CO2, CH4, N2O, HFC).

L'avantage des produits en béton est de faire appel à des procédés de fabrication qui sont peu consommateurs d'énergie, rejettent peu de gaz à effet de serre et influent donc peu sur le changement climatique.

L'impact généré par la fabrication d'un mètre linéaire de tuyau d'assainissement DN 400 en béton est de 32,51 kg éq. CO2, soit l'équivalent des émissions annuelles dues à l'utilisation d'énergie pour la collecte, le traitement, la distribution et la purification de l'eau consommée par deux français (source : base de données Ecobilan).

 

En résumé, les atouts environnementaux des produits en béton sont prouvés tout au long de leur cycle de vie :

  • grâce à l'utilisation de matières premières abondantes et disponibles ;
  • par un procédé de fabrication qui facilite la maîtrise des impacts environnementaux et par une utilisation d'une faible quantité d'énergie de production ;
  • par des distances de transport réduites (matières premières et produits finis), compte tenu de la bonne répartition des usines de fabrication sur l'ensemble du territoire ;
  • une fois mis en place, les produits en béton sont durables, leur résistance mécanique et leur étanchéité augmentant avec le temps ;
  • en fin de vie, les produits sont recyclables : le béton, matériau inerte, peut être valorisé sous forme de granulats.

 

D’origine naturelle, c’est le produit le plus écologique, le plus facilement recyclable et le seul à l’avoir prouvé dans le temps.

Index bibliographique :

[1] NF P 01-010 " Qualité environnementale des produits de construction - Déclaration environnementale et sanitaire des produits de construction" - Décembre 2004 

[2] Réseaux d'assainissement : une démarche environnementale et sanitaire avec les produits en béton - Cimbéton FIB CERIB - DP54 - Novembre 2004

[3] Life Cycle Assessment of PVC and of principal competing materials - Final report - Commissioned by European Commission - July 2004

Mini guide des Réseaux d’Assainissement édition2006.